Partagez | 
 

 histoire ϟ tell me a story.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar



Féminin
ϟ guilty pleasure :
ϟ EFFY FUCKING BITCH.

ϟ NBR MESSAGES : 116
ϟ AVATAR : kaya scodelario ♥
ϟ AGE DU PERSO : 19 ans.
ϟ DOUBLE COMPTE : .
ϟ AGE : 25

■ MY DREAM BEGIN TO RAIN
ϟ relationship:
ϟ topic's statut: open

MessageSujet: histoire ϟ tell me a story.   Sam 7 Jan - 22:05


“ QUINN-JUDE GREENBERG ”


Il est temps de me présenter ! Vous ne me connaissez pas ? Voyons, mon nom est Greenberg ! Toujours rien ? Et si je vous dit Quinn-Jude, je pense que vous saurez qui je suis. Je suis une femme de 20 ans. Logique me diriez-vous puisque je suis née le 28 mai 1991 et tout cela, dans la magnifique ville de Miami. Je suis sûr que ce qui vous intéresse c'est de savoir que je suis célibataire ! Concernant mes études, je suis en 2ème année dans la branche histoire. Vous aussi vous avez remarqué que j'étais traits pour traits le double de Mischa Barton ?



Aux premiers abords, vous verrez assez rapidement que je ne suis pas une fille comme les autres. Tout d'abord, je suis plutôt timide. J'ai beaucoup de mal à me lancer vers les gens, même pour entamer une conversation. C'est une chose que je ne supporte pas chez moi, mais je n'y peux rien, je commence tout de suite à perdre mes moyens lorsqu'une personne que je ne connais pas s'approche de moi. Mais lorsqu'on me connait, je suis une personne très gentille et toujours présente pour ses amis. La fidélité est une chose très importante pour moi, autant dans mes relations amoureuses qu'amicales. Tout comme le mensonge, c'est quelque chose que je ne supporte pas et que j'ai du mal à pardonner. Quitte à entendre une vérité douloureuse, je préfère ça un à un mensonge rempli d'illusion. Malgré cela, je reste une fille qui essaye de positiver dans n'importe quelle situation. Même dans les pires, je trouve un moyen d'en sortir le bon côté afin de dédramatiser la chose et de me redonner le courage d'y faire face. Il faut dire que ce sont ceux qui ont le plus de mal à aller à l'encontre des autres qui développent le plus fort des caractères, et bien on peut dire que c'est mon cas.
Vous savez sans doute qui je suis ? Non ? Vous êtes sûr que mon nom via ma mère ne vous dit absolument rien ? Il faut vous ouvrir au monde alors mes petits, parce que je suis la fille de Greenberg, la célèbre styliste que tout le monde veux pour les mariages ou défilés. Elle a toujours essayé de faire de moi la nouvelle égérie de la haute société, mais ça n'a jamais été une chose que je voulais moi, de mon côté. En réalité, ma mère a voulu faire de moi ce qu'elle avait toujours voulu pour elle, lorsqu'elle était plus jeune, mais son manque de moyens n'a pas pu aboutir à réaliser ses rêves. Le problème ? C'est qu'elle essaye de calquer ce qu'elle aurait voulu devenir sur ce que je ne veux pas devenir. L'argent, la popularité, le statut social, ça ne m’intéresse absolument pas. Lorsque mes parents étaient ensemble et que mon père était à la tête d'une entreprise de commerce qu'il avait lui-même fondé, mon père me défendait tant bien que mal face à la soif de pouvoir de ma mère. Mais lorsque mon père a fait faillite après une crise économique, ma mère a rapidement décidé de s'en séparer, trouvant que ce n'était qu'un incapable qui n'avait même pas le courage de faire face à ses responsabilités. Comme je n'étais pas encore majeure, ce fut ma mère qui eut ma garde. Mon père avait perdu toute autorité sur ma mère me concernant le jour où leur divorce a été prononcé. Je n'ai malheureusement pas encore le courage de dire à ma mère que tout cela ne m'intéresse absolument pas, et que tout ce que je veux c'est devenir une archéologue avec beaucoup d'ambition, prête à découvrir les trésors du monde.

“ J. NATHANIEL KENNEDY ”
Il est fort probable que j’ai pu craquer pour mon professeur d’histoire. Il ne s’agit pas d’une simple amourette pour moi. Je crois que je suis vraiment tombé amoureuse de lui. Je n’ai jamais eu de relation facile avec les garçons, mais j’aimerai vraiment que celle-ci marche. Il suffit juste qu’il accepter. Je comprends bien qu’il soit réticent du fait que je suis une élève, et qu’en plus les règles de l’université ne le permet pas, mais je vais faire en sorte qu’il comprenne que ce n’est pas une relation sans lendemain, je suis vraiment devenue accro ‘.

“ H. LUCAS CALLAHAN ”
J’ai toujours été très amoureuse de Lucas. Il était le genre de garçon qui me faisait craquer. On dit bien que les filles préfèrent « les mauvais garçons » non ? Eh bien c’est assez mon genre oui. Mais ma timidité ne m’a jamais permise de faire un pas de plus vers lui. Alors ce fut son tour, et c’est ce qu’il fit. Il vint me parler, me charma et ce fut le bonheur pour moi. Il m’invita à sortir plusieurs fois, mais plus le temps passait, plus j’avais l’impression de rencontrer une nouvelle personne. Il n’était pas du tout comme je l’espérais finalement. C’est avec lui que fut ma première fois, et je ne regrette encore parce que c’est un monstre. Je pensais vraiment que nous allions aller loin, mais tout ce qu’il fit, c’est me renvoyer chez moi avec avoir couché avec moi. C’était un peu son « trophée ». Il s’était même plaint d’avoir attendit si longtemps et d’avoir dépensé beaucoup d’argent en m’invitant un peu partout. Autant vous dire qu’il vaut mieux que je ne le recroise pas.
“ L. VANESSA STEVENS ”
Vanessa est une fille bien. Je ne vous dis pas ça parce que je la considère comme l’une de mes meilleures amies, mais parce que ce c’est une fille qui vaut vraiment le coup de se battre pour. On s’est connue à l’université bien évidemment, où nous nous retrouvions souvent au même endroit, preuve que nous aimons les mêmes choses. Nous sommes toujours fourrées ensemble, un peu comme des lycéennes qui ne se quittent pas, et qui se parlent en messages ou téléphone pendant des heures, racontant des anecdotes sur la journée ou sur les garçons.

“ CHERYL RHODES BRANSON ”
Je crois que Cheryl est la seule personne à soutenir mes projets depuis le début. Elle a grandie avec ma mère, même s’il y avait une petite différence d’âge et elles se sont retrouvées des années après. Elle me découvrit alors lorsque j’étais adolescente. Ma mère n’a jamais voulu savoir ce que je voulais vraiment, elle m’a toujours imposé ses choix de vie. Cheryl entre en jeu à ce moment-là. Elle fut un peu ma deuxième maman, ou la sœur ainée que je n’ai jamais eue. Je me confie toujours à elle lorsque ça ne va pas ou que j’ai d’énormes doutes. Elle a toujours été là pour moi, et je crois que c’est la seule qui puisse résonner ma mère pour me laisser le champ libre quant à mon avenir.

_________________


Dernière édition par M. Elizabeth Petterson le Ven 20 Jan - 22:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miami-university.superforum.fr
avatar



Féminin
ϟ guilty pleasure :
ϟ EFFY FUCKING BITCH.

ϟ NBR MESSAGES : 116
ϟ AVATAR : kaya scodelario ♥
ϟ AGE DU PERSO : 19 ans.
ϟ DOUBLE COMPTE : .
ϟ AGE : 25

■ MY DREAM BEGIN TO RAIN
ϟ relationship:
ϟ topic's statut: open

MessageSujet: Re: histoire ϟ tell me a story.   Sam 7 Jan - 23:20


“ LUCAS HAZEL CALLAHAN ”


Il est temps de me présenter ! Vous ne me connaissez pas ? Voyons, mon nom est Callahan ! Toujours rien ? Et si je vous dit Lucas Hazel, je pense que vous saurez qui je suis. Je suis un homme de 20 ans. Logique me diriez-vous puisque je suis né le 04 juillet 1990 et tout cela, dans la magnifique ville de Paris. Je suis sûr que ce qui vous intéresse c'est de savoir que je suis célibataire ! Concernant mes études, je suis en 2ème année dans la branche histoire. Vous aussi vous avez remarqué que j'étais traits pour traits le double de Paul Wesley ?



Pourquoi faut-il toujours se justifier ou devoir s'expliquer ? Avez-vous réellement besoin de savoir qui je suis ? Honnêtement, je n'ai ni l'envie, ni le besoin de le faire. Sachez juste que personne n'a réussi à me cerner jusqu'à aujourd'hui, et je ne pense pas que vous y arriverez à votre tour. J'ai toujours été comme ça, mystérieux à souhait. Quel intérêt de raconter toute sa vie à quelqu'un à part pour pleurer sur votre sort et vous plaindre à longueur de temps ? Pour quel but ou finalité ? J'ai franchement autre chose à faire de mon temps libre. Je ne suis jamais tombé amoureux, et je suis certain que ça ne m'arrivera jamais. Les sentiments ne sont pas faits pour moi. Trop de prises de tête, trop d'embrouilles et de frustrations. Aimer une fille c'est se remettre en question du début à la fin, et c'est une chose que je ne supporte pas. Je sais ce que je suis et ce que je vaux, je n'ai pas besoin de plus, ou d'une fille qui viennent m'embrouiller l'esprit. C'est bien pour ça que je ne les prend pas au sérieux. Je suis plutôt assoiffé de découvertes et de nouvelles expériences.
Ma vie, ma vie, ma vie ... Je ne vois pas ce qu'il y a de si important à savoir. Mais si vous insistez ... N'oubliez juste pas que c'est vous qui avez voulu en savoir plus sur moi et mon passé et non l'inverse. Vous avez volontairement voulu déterrer la souffrance de mon existence. Alors me voilà. Mes parents se sont rencontrés à Miami. Ma mère est une experte française concernant la peinture, et elle vient identifier elle-même l'authenticité des peintures dites "originales". C'est de cette manière qu'elle s'est retrouvée dans le manoir du chirurgien Callahan et qu'ils ont pu faire plus ample connaissance. Non seulement sa peinture était un vrai Picasso, mais en plus, il était l'homme le plus charmant qu'elle a pu connaître. De fils en aiguille et de rendez-vous sur rendez-vous, ils sont appris à se connaître et ont commencé à vivre le genre d'histoire d’amour stupide et naïve qui me donne la nausée. Tout ça pour raconter la manière dont je suis né, à Paris lorsque mon père a décidé de suivre ma mère jusqu'en France. Mais ma mère avait pris goût à la vie américaine, c'est pourquoi deux ans après ma naissance, ils décidèrent de s'en aller vivre pour Miami, la ville de leur rencontre. Nous sommes alors devenus une petite famille heureuse sans aucun souci. Un an après, vint la naissance de mon petit frère Charlie. Il était ce qu'il y avait de plus important dans ma vie. Un petit bout de chou qui avait l'air si innocent. Je m'étais attaché à lui comme je ne m'étais attaché à personne d'autre alors que j'avais décidé d'en finir avec toutes émotions. On apprit malheureusement qu'il était atteint d'une maladie cardiaque et qu'il était bien trop tard pour le sauver. Voilà comment mon frère perdit la vie trois ans après sa naissance. Ce fut à partir de ce jour que j'avais décidé de ne plus jamais aimer qui que ce soit.

“ J. NATHANIEL KENNEDY ”
Je pense que Nathaniel est vraiment un bon professeur. Je veux dire par là qu’il enseigne bien, ses cours sont clairs et précis, ils donnent des explications détaillées lorsque ça devient plus compliqué et il raconte des petites anecdotes pour rajouter une touche d’humour dans ses cours. Non vraiment, c’est un bon professeur. Mais il a cette manie de toujours vouloir me parler après les cours. Il veut toujours savoir comment je vais, pourquoi je me laisse aller et il voudrait que je lui explique sans cesse mon comportement alors que j’ai toujours été comme ça. Il parle tout le temps de potentiel et de regrets. Mais que veut-il à la fin ?

“ Z. BROOKLYN LYNWOOD ”
Je ne connais pas cette fille, mais elle m’intrigue au plus haut point. Elle a ce quelque chose qui me fait craquer. Vous l’aurez compris, j’adore jouer avec les filles, et c’est elles qui viennent s’agripper à moi. Mais pas Brooklyn. Elle s’en fiche totalement que j’ai flashé sur elle ou non, et c’est bien ça qui me pousse à être encore plus arrogant et tactile avec elle. Elle me demande sans cesse de lâcher l’affaire, mais pourquoi ne succombe-t-elle pas ? Ou plutôt … Pourquoi est-ce que je n’arrive pas à mâcher l’affaire comme elle le dit si bien ? Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais je ne peux plus me passer de la voir tout le temps, même si cela veut dire qu’elle doit me détester parce que je me comporte mal avec elle.
“ J. SAMUEL PERKSON ”
Samuel et moi sommes très différents. Mais quand je dis que nous sommes différents, ce n’est pas notre différence de style vestimentaire seulement. Il est mon opposé dans toute son intégralité. Il est gentil, affectueux, bienveillant etc… Hors moi, je suis le contraire, je suis méfiant, mystérieux et remplis de sarcasmes. Et pourtant nous sommes de très bons amis. Il arrive à détendre l’atmosphère avec son humour et il est le seul à avoir le courage de me dire toutes les vérités en face. Il n’a pas peur de moi et c’est une chose que j’admire chez lui. Il m’aide en quelque sorte pour certaines choses, autant que je peux l’aider pour d’autres.

“ QUINN-JUDE GREENBERG ”
Collectionner les filles n’est en rien une chose que personne ne sait à mon sujet. Je l’assume, c’est ce que je fais. Je suis jeune et la vie est courte, autant en profiter. J’ai rapidement compris que Quinn en pinçait pour moi alors je me suis dit « pourquoi pas ? ». Il est évident qu’il n’y avait qu’une seule et simple chose que je voulais d’elle, mais elle voulait tout le temps des trucs « romantiques » que ferait un couple. Alors j’ai joué le jeu au départ, l’invitant un peu partout. Puis vint le moment véridique où je pu enfin coucher avec elle. Après avoir pris mon pied, je lui avais demandé de s’en aller et je l’avais remerciée. Apparemment elle n’avait pas compris mes intentions dès le départ puisqu’elle m’a insulté avant de s’en aller et qu’elle ne m’adresse plus la parole depuis. Tant pis, je n’ai jamais cherché à m’attacher à qui que ce soit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://miami-university.superforum.fr
 

histoire ϟ tell me a story.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MIAMI UNIVERSITY :: 
 :: LISTE DES PERSONNAGES
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit